Voici quelques photos pour commencer montrant la voiture . Elles datent de 2000 lors d'une petite sortie avec mon épouse.

98833926

98833930

98833933

Kopie von P1030277

 

 Il y a aussi une photo du plancher refait.

Plancher refait

Il a fallu au préalable bien sûr séparer la coquille de la plateforme et dériveter un élégant double-plancher encastré sur les longerons. Il formait une sorte de baignoire qui cachait (du moins par le dessus) l'oxydante catastrophe qui sévissait en dessous. Puis les sièges, actuellement formant salon, en attendant qu'ils ne prennent leur place définitive à bord.

Petit Salon Canard

 

14/9/2014: Voici  la 2CV après conclusion de la phase 1 des travaux, visant à la remettre sur la route. Résumé des travaux: Réfection du plancher, du freinage, de la direction, révision de l'électricité plus beaucoup de petites choses, soit mécaniques, de carosserie ou de conformité visuelle. Nouvelle capote, nouveaux sièges.

Kopie von P1030107

Kopie von P1030100

Kopie von P1030284

Kopie von P1030286

Il reste encore diverses choses à faire: Monter les panneaux de portes, nettoyer la custode des restes de colle et coller les divers tissus intérieurs. Trouver des essuie-glaces conformes, des vitres abattantes correctes et des joints de vitres arrières métalliques, chercher le gris AC132 conforme (pas évident) pour repeindre les pare-chocs et le volant. Si l'on regarde bien, on voit que le gris des longerons (refaits), sous les portes est un peu différent du reste de la voiture. Le bouchon de réservoir est une pièce d'origine, le gris est encore un peu différent. Est-ce aussi difficile en France de trouver le gris AC132 correct? Je ne compte pas repeindre la voiture dans les années qui viennent (ce qui fut déjà fait par le propriétaire précédent fin 80 / début 90. Je pense qu'elle présente une patine acceptable et attachante.

98833681

Kopie von P1030083

J'ai voulu laisser sa patine au compartiment moteur. La nouvelle tôle d'auvent a donc été peinte en noire jusqu'à la soudure avec le reste de la coque, mais au dessus, nous avons laissé tel quel. Juste le côté supérieur de la soudure a été peint en gris (qui brille encore un peu trop). Les nouveaux manchons de chauffage sont aussi encore un peu trop neufs.

Kopie von P1030066

Le marquage de mise en peinture a du être déjà repeint avec le reste. Je n'ose pas poncer à cet endroit par crainte d'être déçu de ne rien trouver et surtout de détériorer la patine. Si l'on examine attentivement la photo, on voit que 2 fusibles protégeant les feux arrières de position et de frein ont été montés (près de l'aile avant gauche). Il sont enveloppés dans une gaine noire qui est à peine visible. Afin de ne pas détériorer le câblage d'origine, les fusibles ont été montés sur d'autres câbles d'origine et enfichés entre les fiches mâles et femelles. Le montage est donc parfaitement réversible.

Kopie von P1030065

Kopie von P1030067

 Les cabochons et l'éclaireur de plaque sont aussi sur la liste des pièces à trouver à Lipsheim. Comme le pare-soleil et le commutateur de feux de stationnement. Il faudra aussi que je monte les bavettes correctes et que je fixe les sièges sur leurs armatures avec les agrafes (que j'ai mais dont je veux au préalable éliminer l'oxydation). Par contre le rétroviseur intérieur, c'est fait ! Je me suis fait faire confectionner la patte de fixation adéquate pour tenir les griffes et le miroir (qui sont de belles reproductions du Club "Les Filles de Levallois").

6/8/2015

je suis dans la phase 2 de remise en état de ma 2CV. Cette année, réfection des ailes arrières intérieures (il a fallu souder, c'est fait). J'ai réussi à me faire mixer une peinture correspondant à ma teinte, cela m'a pris plusieurs heures chez le revendeur local Standox, c'est fait aussi. Cela a permis de repeindre les pare-choc et le volant en gris AC132. Actuellement les roues, sablées, sont en cours d'apprêt et de peinture AC123.
Remise en place d'essuie-glaces d'origine (quel fragile petit Meccano...!), c'est fait et ça fonctionne.
Changement du pot de suspension droit, cela donne meilleure mine à mon petit canard. Mise en place des batteurs avant qui manquaient, on verra l'effet.
 
Nous en arrivons donc aux détails qui commencent à faire plaisir: Etant en train de faire repeindre mon plancher de coffre et sous les sièges arrière, je suis maintenant à la recherche du motif correct pour réaliser le célèbre pochoir BAGAGES MAXI 50 kg. J'ai cherché sur le blog mais je n'ai pas trouver d'indication si quelqu'aurait déjà fait faire ce pochoir, ou si tu connais la dimension des caractères. Dans ce cas, je me ferai faire un beau patron en métal pour pouvoir peindre comme à l'usine. Evidemment je ferai attention de ne pas rater le décalage d'alignement du G, du E et du 0.
 

Essuie glace repeints

Roues sablees

Volant repeint

Pieces grises repeintes


 26 Octobre 2015

j'ai enfin fait quelques photos après la clôture de la phase 2 (c-à-d 2015) de remise en état et conformité carrosserie. Les voici, accompagnées de commentaires.
 
Le pare-choc avant a été débosselé, repeint et garni de son jonc aluminium neuf d'origine. Voir plus loin ,au paragraphe pare-choc arrière, pourquoi j'ai investi dans la refection du pare-choc avant et non dans une refabrication. Le porte plaque d'immatriculation venant des Filles de Levallois est lui une refabrication mais d'excellente facture (différence entre club et commerce).
 P1080999
Les roues ont été repeintes en ivoire clair dit aussi écume (AC123) après sablage, ponçage, apprêt etc.
 
Le fond de coffre a été débarrassé de sa corrosion, heureusement superficielle mais il a fallu gratter à la spatule 2 ou 3 couches de peinture = 1 jour de travail pour le carrossier.
P1090005
Les ailes intérieures arrières ont été partiellement resoudées (on le voit en regardant attentivement au niveau de leur pliure verticale). Nous avons avec le carrossier débattu du pour et contre d'une réfection complète des ailes intérieures évitant une soudure visible. Nous avons finalement décidé que cette voiture a le droit de montrer son histoire et donc opté pour une réfection partielle conservant la tôle d'origine le plus possible.
P1090012
P1090013
 
J'en ai profité pour faire faire un voile de peinture sur l'intérieur des parois latérales de la carrosserie et sur le caisson sous la banquette arrière, après avoir déjà fin 2014 gratté tous les restes de colles sur les custodes et pourtour de toit (là où le tissu reste à poser). Comme cela, cela fait un intérieur carrosserie propre et homogène.
Mais évidemment on voit bien l'erreur que j'ai commise, de faire repeindre le porte-lanterne d'éclairage de plaque arrière en gris au lieu de noir! Je l'ai donc redémonté après les photos, il sera décapé et re-repeint en noir, ainsi que l'espace entre les 2 demi-plaques (merci de tes conseils). Puis remontage avec les vis TR. Je suis curieux de voir ce que dira un contrôleur technique allemand de 3 feux de position...
P1090002
 
Le pare-choc arrière (de refabrication) m'agace. Il lui manque déjà sa tôle de renfort (heureusement peu visible), ensuite il a fallu souder les trous prévus pour recevoir le jonc (lequel est absent sur les AZ). Et après peinture, je découvre que l'entraxe des petits trous recevant la plaque Citroën est trop faible d' 1 ou 2 mm...! Il faudra donc agrandir un trou, mais dommage de devoir faire cela après peinture! On ne peut donc pas avoir confiance dans les pièces de refabrication et il faut donc en mesurer les moindres détails, surtout avant montage ou peinture.
 
Je joins aussi une photo de détail des essuie-glace refaits conformes (les balais sont des accessoires d'époque avant de trouver les balais ronds parfaitement exacts). Le carrossier a bien travaillé pour me souder les trous, sur la baie de pare-brise, non conformes (dus à l'écartement des essuie-glace trop récents montés par le propriétaire précédent), sans endommager le reste de la baie ni le clapet d'aération puis repeindre partiellement la baie, sans que cela ne se voit.
P1090016
On voit aussi le volant repeint en gris et remonté. Le temps passé à chercher la bonne teinte de gris AC132 s'est avéré un bon investissement! Par exemple, les longerons extérieurs ont été repeints une deuxième fois, et on ne voit plus de différence de teinte avec le reste de la carrosserie.
 
A qui se demande "mais pourquoi ne pas avoir repeint toute la carrosserie d'un coup?" (question légitime), je réponds: pour éviter une peinture "brillant Techno-Classica" et garder une peinture datant certes non de l'année de fabrication, mais de quand même bien 30 ans, donc qui possède déjà une certaine patine (et certaines imperfections) et témoigne des premiers soins prodigués à cette auto par son propriétaire d'alors.
 
Que reste-t-il à faire pour 2016 à part les points notés ci-dessus?
P1090003
Refaire les joints de glaces arrières, changer les demi-glaces avant avec des cadres gris, refaire le petite patte permettant de fermer le clapet d'aération, poser les feux arrières corrects en dernier lieu (pour ne pas les casser en bricolant), poser les crochets sur la capote et en rattacher un élastique intérieur dont le crochet vient de se rétracter dans le tissu de capote. Poser toutes les garnitures intérieures (custodes, auvent intérieur, toile de jute sur le plancher etc.) Merci les Docs du Doc! Et puis enfin poser les panneaux de portes qui attendent bien sagement à la maison pour ne pas être abîmés pendant les séjours en atelier. Donc il reste toujours du travail mais c'est aussi cela le plaisir de la voiture ancienne. Et en plus cela ne m'empêche pas de rouler occasionnellement. Ah, et aussi faire le pochoir bagages...!

Novembre 2016

Voici le récit de la restauration des entourages de glaces, qui m’a occupé cette année (certes pas à plein temps heureusement…)

On peut voir sur les photos précédentes que les glaces ne sont pas toutes conformes (le marquage sur les mobiles avant est trop récent et les entourages sont en inox). On peut voir peut-être aussi que les entourages des vitres arrières sont bien corrodés. Il m’aura fallu de la chance sur un site d’annonce et un bon ami d’Alsace pour acheter le matériel manquant conforme.

Premièrement : Démontage des vitres arrières avec une bonne surprise : Aucune corrosion perforante sur les portes malgré le temps passé avec les cadres corrodés. La tôlerie des années 50 était bonne ! Mais aussi avec une moins bonne : La partie horizontale des cadres arrières part en lambeaux, mais je m’y attendais. La solution : Soudure de parties inox de cadres avant aux restes de cadres acier arrières. C’est du travail d’orfèvre vu la minceur de la tôle.

IMG_2650 cadres arrieres soudes

Photo cadres arrieres soudes

Deuxièmement : Décapage des entourages acier avant (achetés) et mixtes arrières (soudés). Cela a marché malgré les craintes de l’atelier allemand quand je lui ai amené les pièces. Evidemment, ça les changeait par rapport aux pièces auxquelles ils étaient habitués !

IMG_3341 cadres avant decapes

IMG_3355 cadres arrieres decapes

Photo cadres avant decapes + cadres arrieres decapes

Etape suivante : La peinture. Le premier atelier consulté (pourtant compétent) déclina, car il ne pensait pas arriver à faire tenir la peinture sur de l’inox. Le deuxième atelier accepta. Quelques temps après, suivant ma question sur l’avancement des travaux : Le traîtement antirouille des cadres a bien marché, par contre une soudure trop fine a cassé. A ma charge de trouver un atelier sur Mayence acceptant de souder une telle dentelle ! Chance, je trouve par le bouche à oreille un atelier de formation sur le sujet qui me répare la chose. A ma charge d’abraser à la mini-meule une bosse de soudure trop proéminente à l’intérieur du cadre. Retour chez le peintre qui me fait finalement un beau travail et me peint également les tours de vitres des portes arrières après protection antirouille sur la partie horizontale. Le raccord sur le reste de la porte est acceptable, à part une petite coulure (grrr…).

IMG_4376 cadres avant peints

IMG_4377 cadres arrieres peints

Photos cadres avant peints + cadres arrieres peints

Sur ses conseils, j’injecte à la seringue du Fluid Film dans les cadres et laisse reposer une semaine. Entre temps, je traîte la visserie et les petites plaquettes d’origine heureusement préservées (microbrossage, Fertan, rinçage puis re-microbrossage). Question : Faut-il peindre les têtes de vis ou les laisser brutes ?

IMG_4369 visserie

Photo visserie

Fier de mes belles glaces aux marquages conformes (merci les docs de Doc), je les polishe mécaniquement (une pâte pour le chrome est idéale, inutile d’appuyer trop fort sur la perceuse ou de la faire tourner trop vite). Pas de photo car c’est dur de photographier du verre bien propre ! Mais la question est : Les marquages sont-ils à l’intérieur ou à l’extérieur ? Consulté, Doc s’enquit et me répondit avoir trouvé les deux montages. J’opte pour l’intérieur, afin de les « protéger ».

Aujourd’hui Jour J : Essai de montage des glaces sur joints (refabrication ENPI) dans un cadre de glaces avant.

IMG_4383 essai de montage

Photos essai de montage

Les joints refabriqués sont - il me semble - trop épais pour rentrer, même à force, surtout que cadres et vitres sont fragiles ! Même avec les anciens joints plus fins, ça ne rentre pas entièrement. Je n’ose pas imaginer sur les cadres arrières plus tard !

Vu le peu d’efforts (ou leur absence), je pense couper les joints sur leur longueur pour n’ utiliser qu’une moitié de leur profil, à savoir celui sur le côté porte. Un essai de montage semble concluant.

 

IMG_4390 joints coupes

Photo joints coupes
Essai concluant aujourd’hui sur les vitres avant, avec ma technique peut-être pas orthodoxe, mais pragmatique. J’ai d’abord monté le cadre sur la vitre. Puis j’ai coupé le joint ENPI dans le sens longitudinal pour en garder le profil en U, que j’ai monté sur la face intérieure du cadre, en faisant une encoche dans le joint au niveau du clapet de fermeture. Afin que le joint rentre plus facilement sur le cadre, j’ai enduit sa face intérieure de Fluid Film (il doit exister un produit similaire en France). Même effet que la vaseline, peut-être même meilleur encore, tout en étant une excellent protection contre l’humidité.

IMG_4435 joint coupe

IMG_4436 montage interieur

Puis j’ai recoupé le reste du joint ENPI afin de n’en garder que l’autre face que j’ai fait rentrer selon le même procédé sur le côté extérieur du cadre. En fin de compte, seulement le fond du joint n’a pas été monté. Même en secouant la porte, on n’entend pas de choc glace/tôle. Quant à la protection contre la rouille, le montant de Fluid Film déposé devrait me laisser tranquille pour quelque temps…

 IMG_4438 montage exterieur

Les photos montrent la porte avant gauche. Mes charnières sont chromées et les pattes sont en inox, je ne sais pas si cela est correct. Je corrigerai si je peux trouver certitude. En attendant, cela restera comme cela.

 IMG_4441 vitre relevee

IMG_4443 vitre abattue

La prochaine fois, j’attaquerai le gros morceau, c-a-d les cadres arrières.

6 Decembre 2016

Les glaces arrières sont posées avec succès! J’ai appliqué la même méthode que pour les glaces avant. Monter les 2 parties des cadres sur la vitre, poser les entretoises et les joncs métalliques, tout cela enduit de mon Fluid Film favori, serrer les 2 vis, ce qui permet de maintenir la dimension du cadre constante lorsqu’on pose le joint. On verra plus loin que c’est important. Je pinaille, mais j’ai gardé les plus belles vis pour les parties horizontales des cadres, plus visibles en approchant de la voiture.

IMG_4456 cadre sur glace

Cadre sur glace

IMG_4458 raccords visses

Raccords vissés

 Par excès de précaution, j’ai procédé à une pose à sec sur la porte, afin d’être rassuré. Mais… ! Poser le joint (le couper longitudinalement au préalable pour n’en garder qu’un U, aucune chance de poser le joint entier dans mon cas, et enduire de Fluid Film sa partie intérieure). 2 remarques: Laisser de la marge quant à la longueur du joint, il vaut mieux couper après avoir fait le tour que de finir trop court. Par endroits, il a fallu faire levier avec un mini tournevis afin de pouvoir insérer le joint. Les cadres sont âgés, tellement fins et ont été manipulés pour les opérations de peinture, que j’ai relevé de tous petits gondolements qui suffisent pour que le joint ne rentre pas. En faisant levier, la tôle se soulève très facilement. Y aller délicatement, c’est tellement fragile !

IMG_4462 tournevis

IMG_4463 couper le joint

Couper le joint

IMG_4465 porte arr droite

Et voilà une glace

Oui je sais, il y a un renflement dans l’angle aigu. C’est la faute à cette soudure trop grossière qui me fait une bosse à l’intérieur du cadre, et je n’ai pas voulu meuler trop fort pour ne pas risquer de détruire la soudure. L’abrasé sur le cadre droit est plus réussi. Heureusement, cela ne se voit quasiment pas une fois monté. Enduire l’embouti de la porte avec … vous aurez deviné ;-)

IMG_4468 vitre arr gauche

Insérer l’ensemble cadre-vitre. Et là, surprise, sur la porte arrière droite, ca ne rentrait plus. Il a fallu essayer plusieurs fois pour y arriver. Finalement, c’est posant l’angle aigu et en appuyant sur le côté vertical que c’est venu. D’où l’intérêt de bien « huiler » pour ne pas rayer la peinture. Par contre sur la porte gauche, aucun souci. Après montage, la glace est toute grasse, mais ce produit se lave à l’eau, donc pas de souci. Ensuite, poser les vis longues pour fixer le cadre sur la porte. Certaines de mes vis ayant été plus attaquées que d’autres, j’ai décidé de monter les vis les plus faibles sur le cadre vertical, pour 2 raisons : 1. La partie inférieure est plus exposée aux infiltrations d’eau. 2. Bien qu’ayant vérifié plusieurs fois au préalable le bon alignement des trous des cadres par rapport à l’embouti, j’ai relevé un défaut d’alignement une fois l’ensemble vitre-cadre-joint inséré sur les trous de la partie supérieure (arrondie). Il faut donc des vis solides pour forcer l’alignement à venir au serrage. Attention néanmoins de nouveau à la finesse du cadre : La vis se centre, certes, mais sa tête enfonce vite la tôle du cadre si on y va trop fort.

IMG_4469 embouti enduit

IMG_4470 porte arr gauche

Enfin c’est fini!

 Me voilà content. Ce n’est somme toute pas très difficile, mais cela requiert du soin. C’est quelque chose que l’on peut très bien faire soi–même (même en n’étant pas mécanicien), car on peut prendre tout son temps sans que cela ne coûte de l’argent.