jeudi 24 février 2011

PLATINE DE TABLEAU DE BORD

La platine est bien centrée sous les yeux du conducteur,  fixée au bati ci dessous par 4 vis TFB de 5/10 ;  Elle reunit un temoin de charge  plaqué derrière la platine (2 vis TR de 4/7,5), le contact et les tirettes Demarreur et Starter . Sans cesse retouché de 1949 à Septembre 1962, ce tableau minimaliste fixé sur un bati en tôle  va fidèlement accompagner la carrière des 2cv CO.

98504569

Le Bati nu

On retrouve globalement la disposition des modèles historiques d'avant guerre (TPV) avec une forme geometrique inversée du tableau de bord (base large en bas).

7

TPV ( Musée Lamartre)

IMG_2999

TPV

Pre-serie de 1948

Le demarreur prevu est de type mecanique par lanceur (poignée située sous la tablette). Seules les tirettes contact et starter figurent sur le tableau de bord.

110915251

 

110915299

 

 De 1949 à Decembre 50

d

La platine est gris metallisé AC109 ;Elle comporte 3 tirettes :

- STARTER (en haut a droite) ; La tirette mesure 1080mm

- DEMARREUR (en bas a droite)  ; La tirette mesure 930mm

- CONTACT (en haut à gauche) : Il n'y a pas encore de clef de contact. A la place, une tirette CONTACT est au tableau . Elle disparaitra en decembre 1950 , remplacée par une clef accessible sur la face laterale droite du bati.

IMG_1562

Photo Thomas D.

 

fg=

 

 

k

type A sortie d'usine le 15/12/50 (attestation de date de Citroën). Photo Robert R.

-Logo  de la grille de BV

IMG_1373

- trous de fixation du voyant de charge detachés du trou central:

114256778

De Janvier 1951 à Octobre 52

La distribution des tirettes a evolué avec disparition de la tirette CONTACT (remplacé par une clef de contact); Ainsi le STARTER est maintenant en haut à gauche et le DEMARREUR en haut a droite.

IMG_1373

La platine est toujours de couleur AC 109.

Le logo de la  grille de vitesse est le même, situé en bas a gauche et en gros caractères.

 

 De Octobre 52 à Septembre 54

Platine identique dans sa distribution mais de couleur gris foncé AC118.

DSC00037

 Nouveau logo en caracteres blancs (le S signifie Surmultipliée) pour la grille de vitesse, toujours située en bas à gauche  .

cf

 

 De Septembre 54 à Novembre 56

Apparition , au dessus de la platine habituelle, d'une  platine additionelle dite "platine à oreilles". Elle reunit  à gauche la commande CLIGNOTANTS et a droite la commande FEUX DE POSITION. La tirette DEMARREUR passe maintenant a gauche et la tirette STARTER a droite.

 

DSC00003La couleur devient gris clair AC132 .

Le logo de la grille des rapports reste inchangé.

DSC00001

 Modification des trous de fixation du temoin de charge:

tableau de bord - Version 2

 

De Novembre 56 à Septembre 59

Disparition de la "platine à oreilles". Le bouton des FEUX DE POSITION est situé sur la platine en bas a droite. La couleur reste le gris AC132 .

DSC07511_2

Sans tijtre

 

Le logo de la grille de vitesse , en bas a gauche, est legerement differente , elargi et ecrit en petits caractères.

tableau de bord

La commande de CLIGNOTANTS trouve une nouvelle place sur une petite platine sous la molette d'ouverture du volet d'aeration.

tableau de bord

 

De Septembre 59 à Septembre 60

 

Le bleu nuage n'apparait que sur certains modèles de 2cv, la grande majorité reste gris acier.

mp

Bleu nuage AC604

e

Gris acier AC121

 A partir de Septembre 60 jusqu'à la dernière CO

On retrouve la disposition ci dessous

IMG_0221

 

Pour Info:

-Fin octobre 61 apparait sur la camionnette AZU cette platine specifique où un temoin lumineux central remplace le temoin de charge:

Sans titr!!e-2cv 4x4 "Sahara"

sahara

 

- En plus des 2 fabricants de temoins de charge bien connus (ED et Jaeger),

DSC00013

DSC00023

 

Un temoin de charge monté par CITROËN HISPANIA (VIGO)

$ù


Posté par doc83600 à 23:23 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


samedi 12 mars 2011

SURFACES VITREES

 Les vitres de la 2cv CO sont taillées dans du verre Securit, le logo etant gravé sur chaque vitre , avec evolution des caracteres selon les années. La face lisible semble non systematisée, la lecture se faisant de l'exterieur ou de l'interieur selon le montage à D ou à G de la vitre.

1/ LE PARE-BRISE : Le pare brise est donc en verre securit avec, en face du conducteur, une zone de visibilité protégée en cas de bris de glace

106174439

Le profil du joint de pare brise joint evolue selon les années:

95407694

 

DSC04734

 Avril 1950 (photos Remi D.)

Photo1122

1953

IMG_20140524_152046

Juin 1954

DSC09999

1956

DSC00020

Refabrication actuelle

 

2/ LA LUNETTE ARRIERE: Même evolution pour le joint de lunette arriere :

 

Photo1132

Avril 1950

DSC00060

1953

IMG_20140524_152122

Juin 1954

DSC09999

1957

DSC00020

Refabrication actuelle

3/ENCADREMENT DES VITRES AVANT: Il se compose en d'un cadre superieur fixe ( à monter en premier en cas de remontage) et d'un cadre inferieur basculant sur un axe horizontal . Cette disposition originale equipera toutes les 2cv jusqu'à la fin de production de cette voiture .

DSC00018

 

IMG_3372

Le kit complet pour AZU (2 vitres avant)

-Butée et Embout avant:

IMG_0913_2

Vue Exterieure

IMG_0914_2

Vue interieure.

 -Butée et Embout arrière:

 

IMG_0912_2

Vue Exterieure.

IMG_0916_2

Vue interieure.

 -ATTENTION:Les encadrements de vitres de 2cvCO  sont tous en metal peint couleur carrosserie  ; L'encadrement Inox n'apparaitra qu'en mars 63 sur L'AZAM.

Sansnb titre

Cadre Inox non compatible CO

4/LE VERROUILLAGE DES VITRES AVANT

-De 1949 à Juin 53: Le pène est une simple fente située sur la partie horizontale inferieure du cadre de la 1/2 vitre basculante et qui recoit en effet le crochet  du bouton a bascule

Photo1068

1/2 vitre superieure vue par dessous

84960953_p

Photo1067

DSC09999

Rien n'est prevu pour tenir la 1/2 vitre en position haute :

86989400_p

pas de teton acier sur le cadre

nb

pas de gache d'accrochage caoutchouc sur la portière

 

-A partir de Juin 53 : Le bouton a bascule apparait et adopte sa forme definitive et une gache de fermeture (version definitive) est soudée a l'interieur du cadre de la 1/2 vitre basculante

DSC00033

DSC00017

DSC00003

Mais il n'y a toujours pas de verrouillage de la 1/2 vitre basculante en position ouverte haute . (A cette epoque certains accessoiristes inventent des solutions originales comme AFSA , LOCKEY ou d'autres).

 -A partir d'Avril 54: un teton metallique apparait sur l'angle inferieur arrière du cadre basculant ainsi qu' un petit recepteur caoutchouc ajouté sur l'angle superieur arriere de la portiere avant (prealablement percée) pour assurer le blocage de la 1/2 vitre basculante en position haute .

DSC00031

DSC00027

DSC00033

-Debut 1956 : le joint en U d'etancheïté superieur de la glace mobile, monté depuis le debut, cède la place à un joint d'etancheïté plat collé

DSC00017

    

Photo0786

 

 5/ ENCADREMENT DES VITRES ARRIERES

 La vitre arriére est fixe dans son joint a double lèvre inversée . Sur toutes les 2cv CO  elle est sertie dans un cadre en metal (en 2 parties) .

DSC00017

DSC00027

Joint d'etancheité

DSC00032

DSC00025

DSC00020

 

 ATTENTION:

-sur les 2cv CO produites en France, il n'y a pas de 3eme vitre de custode . Celle ci ne fait son apparition qu' en sept. 65 sur les AZAM mais certains accessoiristes proposèrent dès les années 50 cette adaptation  comme  le modèle de chez  Sagais

 DSu

DSC00049Le galbe de vitre "Sagais" est specifique

-La vitre arriere des 2cv CO est toujours portée par un cadre metallique vissé dans l'encadrement de portière et jamais d'encadrement caoutchouc seul car celui ci ne remplacera le cadre metallique qu'en 1963 .

nyh

Montage non compatible CO

Ce cadre metal de vitre arrière est trés sensible a la corrosion sur sa partie inferieure et est donc rarement retrouvé en bon etat sur une 2cv CO sortie de grange ; Non refabriqué à ce jour, sa restauration est possible (Voir en fin d'article )

 

 

6/ MARQUAGE DES VITRES DE LA 2CV CO

Ce marquage des vitres laterales, lunette arrière et pare brise a evolué au fil des années:

-D'abord gravure en Ligne

 

IMG_3003

Deja present sur les TPV

 

 

12669866953AD2EDCB

               voorruit 2 

jnr041 klapraam

Foto1720

vitre d'origine marquée L1 (1951)

 

92374896

 

83659116_p

 

-Puis gravure incurvée :

          

  Foto1733

DSC00033

 Avec etoile (AZ 1956)

DSC00037

 

 DSC00033

Centre vide (A juin 54)

-Gravure plus tardive non compatible avec 2cv CO

 

DSC00035

-Gravures GLACAUTO: accessoire non d'origine

Cette societe installée à Levallois va proposer des vitrages supplementaires adaptés aux berlines et camionnettes CO dés la deuxieme moitié des années 50; Le sigle est toujours gravé sur la vitre et le montage est authentifié par une plaquette sur le tableau moteur.

u-o

tyu

c g-2

c g-1

 

7/ Remise en etat d'un cadre de vitre

1/ Notre ami Thierry B. a realisé un sauvetage soigneux:

"...Dans mon dernier mail, je vous parlais des fameux entourages de glace arrière. J'ai donc opté pour un rechargement au semi automatique après microbillage: le resultat n'est pas parfait mais il va me dépanner. Le probleme reside dans le fait que la tôle est d'une épaisseur de 5/10ème (inexistante dans le commerce) ce qui implique beaucoup de patience pour la soudure (mig 15 amper). J'ai passé 3 heures à recharger cet entourage. Une partie a été remplacée par de la tôle de 6/10ème (8cm environ)".

entourage glace ar 2cv 482 

entourage_glace_ar_2cv_484

 entourage_glace_ar_2cv_487

entourage glace ar 2cv 485

 

2/ Installation des joints par StephaneB: Voici le récit de la restauration des entourages de glaces, qui m’a occupé cette année. On peut voir que les entourages des vitres arrières sont bien corrodés. Il m’aura fallu de la chance sur un site d’annonce et un bon ami d’Alsace pour acheter le matériel manquant conforme.

Premièrement : Démontage des vitres arrières avec une bonne surprise : Aucune corrosion perforante sur les portes malgré le temps passé avec les cadres corrodés. La tôlerie des années 50 était bonne ! Mais aussi avec une moins bonne : La partie horizontale des cadres arrières part en lambeaux, mais je m’y attendais. La solution : Soudure de parties inox de cadres avant aux restes de cadres acier arrières. C’est du travail d’orfèvre vu la minceur de la tôle.

IMG_2650 cadres arrieres soudes

Photo cadres arrieres soudes

Deuxièmement : Décapage des entourages acier avant (achetés) et mixtes arrières (soudés). Cela a marché malgré les craintes de l’atelier allemand quand je lui ai amené les pièces. Evidemment, ça les changeait par rapport aux pièces auxquelles ils étaient habitués !

IMG_3341 cadres avant decapes

IMG_3355 cadres arrieres decapes

Photo cadres avant decapes + cadres arrieres decapes

Etape suivante : La peinture. Le premier atelier consulté (pourtant compétent) déclina, car il ne pensait pas arriver à faire tenir la peinture sur de l’inox. Le deuxième atelier accepta. Quelques temps après, suivant ma question sur l’avancement des travaux : Le traîtement antirouille des cadres a bien marché, par contre une soudure trop fine a cassé. A ma charge de trouver un atelier sur Mayence acceptant de souder une telle dentelle ! Chance, je trouve par le bouche à oreille un atelier de formation sur le sujet qui me répare la chose. A ma charge d’abraser à la mini-meule une bosse de soudure trop proéminente à l’intérieur du cadre. Retour chez le peintre qui me fait finalement un beau travail et me peint également les tours de vitres des portes arrières après protection antirouille sur la partie horizontale. Le raccord sur le reste de la porte est acceptable, à part une petite coulure (grrr…).

IMG_4376 cadres avant peints

IMG_4377 cadres arrieres peints

Photos cadres avant peints + cadres arrieres peints

Sur ses conseils, j’injecte à la seringue du Fluid Film dans les cadres et laisse reposer une semaine. Entre temps, je traîte la visserie et les petites plaquettes d’origine heureusement préservées (microbrossage, Fertan, rinçage puis re-microbrossage). Question : Faut-il peindre les têtes de vis ou les laisser brutes ?

IMG_4369 visserie

Photo visserie

Fier de mes belles glaces aux marquages conformes (merci les docs de Doc), je les polishe mécaniquement (une pâte pour le chrome est idéale, inutile d’appuyer trop fort sur la perceuse ou de la faire tourner trop vite). Pas de photo car c’est dur de photographier du verre bien propre ! Mais la question est : Les marquages sont-ils à l’intérieur ou à l’extérieur?  J’opte pour l’intérieur, afin de les « protéger ». Aujourd’hui Jour J : Essai de montage des glaces sur joints (refabrication ENPI) dans un cadre de glaces avant.

IMG_4383 essai de montage

Photos essai de montage

Les joints refabriqués sont - il me semble - trop épais pour rentrer, même à force, surtout que cadres et vitres sont fragiles ! Même avec les anciens joints plus fins, ça ne rentre pas entièrement. Je n’ose pas imaginer sur les cadres arrières plus tard ! Vu le peu d’efforts (ou leur absence), je pense couper les joints sur leur longueur pour n’ utiliser qu’une moitié de leur profil, à savoir celui sur le côté porte. Un essai de montage semble concluant.

 

IMG_4390 joints coupes

Essai concluant aujourd’hui sur les vitres avant, avec ma technique peut-être pas orthodoxe, mais pragmatique. J’ai d’abord monté le cadre sur la vitre. Puis j’ai coupé le joint ENPI dans le sens longitudinal pour en garder le profil en U, que j’ai monté sur la face intérieure du cadre, en faisant une encoche dans le joint au niveau du clapet de fermeture. Afin que le joint rentre plus facilement sur le cadre, j’ai enduit sa face intérieure de Fluid Film (il doit exister d'autres produits similaires en France). Même effet que la vaseline, peut-être même meilleur encore, tout en étant une excellent protection contre l’humidité.

IMG_4435 joint coupe

IMG_4436 montage interieur

Puis j’ai recoupé le reste du joint ENPI afin de n’en garder que l’autre face que j’ai fait rentrer selon le même procédé sur le côté extérieur du cadre. En fin de compte, seulement le fond du joint n’a pas été monté. Même en secouant la porte, on n’entend pas de choc glace/tôle. Quant à la protection contre la rouille, le montant de Fluid Film déposé devrait me laisser tranquille pour quelque temps…

 IMG_4438 montage exterieur

Les photos montrent la porte avant gauche. Mes charnières sont chromées et les pattes sont en inox, je ne sais pas si cela est correct. Je corrigerai si je peux trouver certitude. En attendant, cela restera comme cela.

 IMG_4441 vitre relevee

IMG_4443 vitre abattue

 

J’ai appliqué pour les glaces arrières la même méthode que pour les glaces avant. Monter les 2 parties des cadres sur la vitre, poser les entretoises et les joncs métalliques, tout cela enduit de mon Fluid Film favori, serrer les 2 vis, ce qui permet de maintenir la dimension du cadre constante lorsqu’on pose le joint. On verra plus loin que c’est important. Je pinaille, mais j’ai gardé les plus belles vis pour les parties horizontales des cadres, plus visibles en approchant de la voiture.

IMG_4456 cadre sur glace

Cadre sur glace

IMG_4458 raccords visses

Raccords vissés

 Par excès de précaution, j’ai procédé à une pose à sec sur la porte, afin d’être rassuré.  Poser le joint (le couper longitudinalement au préalable pour n’en garder qu’un U, aucune chance de poser le joint entier dans mon cas, et enduire de Fluid Film sa partie intérieure). 2 remarques: Laisser de la marge quant à la longueur du joint, il vaut mieux couper après avoir fait le tour que de finir trop court. Par endroits, il a fallu faire levier avec un mini tournevis afin de pouvoir insérer le joint. Les cadres sont âgés, tellement fins et ont été manipulés pour les opérations de peinture, que j’ai relevé de tous petits gondolements qui suffisent pour que le joint ne rentre pas. En faisant levier, la tôle se soulève très facilement. Y aller délicatement, c’est tellement fragile !

IMG_4462 tournevis

IMG_4463 couper le joint

Couper le joint

IMG_4465 porte arr droite

Et voilà une glace

Oui je sais, il y a un renflement dans l’angle aigu. C’est la faute à cette soudure trop grossière qui me fait une bosse à l’intérieur du cadre, et je n’ai pas voulu meuler trop fort pour ne pas risquer de détruire la soudure. L’abrasé sur le cadre droit est plus réussi. Heureusement, cela ne se voit quasiment pas une fois monté. Enduire l’embouti de la porte avec … vous aurez deviné ;-)

IMG_4468 vitre arr gauche

Insérer l’ensemble cadre-vitre. Et là, surprise, sur la porte arrière droite, ca ne rentrait plus. Il a fallu essayer plusieurs fois pour y arriver. Finalement, c’est posant l’angle aigu et en appuyant sur le côté vertical que c’est venu. D’où l’intérêt de bien « huiler » pour ne pas rayer la peinture. Par contre sur la porte gauche, aucun souci. Après montage, la glace est toute grasse, mais ce produit se lave à l’eau, donc pas de souci. Ensuite, poser les vis longues pour fixer le cadre sur la porte. Certaines de mes vis ayant été plus attaquées que d’autres, j’ai décidé de monter les vis les plus faibles sur le cadre vertical, pour 2 raisons : 1. La partie inférieure est plus exposée aux infiltrations d’eau. 2. Bien qu’ayant vérifié plusieurs fois au préalable le bon alignement des trous des cadres par rapport à l’embouti, j’ai relevé un défaut d’alignement une fois l’ensemble vitre-cadre-joint inséré sur les trous de la partie supérieure (arrondie). Il faut donc des vis solides pour forcer l’alignement à venir au serrage. Attention néanmoins de nouveau à la finesse du cadre : La vis se centre, certes, mais sa tête enfonce vite la tôle du cadre si on y va trop fort.

IMG_4469 embouti enduit

IMG_4470 porte arr gauche

Enfin c’est fini!

 Me voilà content. Ce n’est somme toute pas très difficile, mais cela requiert du soin. C’est quelque chose que l’on peut très bien faire soi–même (même en n’étant pas mécanicien), car on peut prendre tout son temps sans que cela ne coûte de l’argent.

 

 

Posté par doc83600 à 20:06 - - Commentaires [67] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 13 mars 2011

VISSERIE -BOULONNERIE des 2cvCO (1949/60)

 

IMG_5463

 

LES VIS

 1/ Vis tête hexagonale (vis TH): Pratiquement toutes les têtes hexagonales des vis presentes sur les 2cv CO portaient le logo Citroën en relief (double chevron). Il y a des variantes tres discrètes:

DSC00019

Sans titre

DSC09999

On trouve 2 types de vis TH:

IMG_20140720_104629

vis TH standard

IMG_20140720_104640

vis TH à pointe

 Sur toute sa periode de production , la 2cv CO a necessité l'usage d'une quarantaine de vis TH differentes. Cela va de la plus petite pour la fixation du plongeur sur le reservoir d'essence (vis TH fendue de 4/12,5) à la plus grosse pour la fixation de la traverse d'essieu (vis TH de 10/150)

vis2

2/ Vis tête ronde (vis TR): On trouve 2 types de vis TR:

IMG_20140720_095319

 vis TR standard

IMG_20140720_095208

 vis TR à pointe

896

er

3/ Vis tête fraisée (vis TF): On trouvera des TF plates (TFP) ou bombées (TFB)

IMG_20140720_122332

Vis TFP

IMG_20140720_101213

Vis TFB

 

TFB

3,5x15

Fixation Panneaux de portes

TFB

5x10

Fixation Tableau de bord

TFB

5x25

Fixation serrure de porte

TF

4x10

Fixation axe encadrement glace mobile

TF

4x25

Fixation pêne poignée de porte

TF

4x40

Assemblage commutateur d’eclairage/avertisseur

TF

5x17,5

Fixation masse polaire dynamo >Nov 50

TF

7x16,5

Fixation masse polaire dynamo depuis Nov 50

 

 4/ Vis Parker: On trouvera des vis Parker à tête ronde  ou à tête fraisée bombée

IMG_20140720_095414

vis Parker TR courte

IMG_20140720_095331

vis Parker TR longue

IMG_20140720_095116

vis Parker TFB fendue

IMG_20140720_095437

vis Parker TFB cruciforme

5/ Vis à tête cylindrique (TC): On en trouve trés peu sur les 2cv CO, par exemple la vis TC fendue en 5x10 sur la fixation de poignée de porte

IMG_20140720_115709

 

LES RONDELLES

 

 

1/ Rondelles plates

IMG_20140720_134818

2/ Rondelles Crantées

On trouvera les rondelles crantées plates ou en cuvette

IMG_20140720_095706

crantée plate

Rondelle crantée plate

4,2/8

Vis allumeur , borne dynamo

 

5,2/9,4

Bornes dynamo

 

5,2/9,4

Fixation Lanterne arriere

 

6,3/11 et 7,3/12

Fixation Blocs elastiques support moteur

 

7,3/12

Fixation Reniflard>Fev 59

 

7,3/12

Fixation fourchette BV

 

7,3/12

Fixation pedalier

 

7,3/12

Fixation carter protection frotteur

 

7,3/21

Fixation tubulure

 

10,5/16,8

Fixation support AV moteur

 

IMG_20140720_095730

crantée en cuvette

Rondelle crantée cuvette

3,5

Fixation deflecteur aeration

 

5,2

Fixation serrure de portiere

 

6

Fixation tableau

 

 3/ Rondelles Fendues (Grower)

 

IMG_20140720_095657

On en trouve trés peu sur les 2cv CO, par exemple dès 1949 en 10mm sous l'ecrou d'assemblage entre Moteur et Boite (ref :2633-s)

 ATTENTION

Les seules vis peintes aux couleurs carrosserie sont les vis fixant l'exterieur des ailes arrieres de la 2cv.

 COUPLES DE SERRAGE PRINCIPAUX

IMG_5223

 

Posté par doc83600 à 18:28 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 27 mars 2011

L'AZL de soeur Therèse

D'un joli village de la Drome nous arrive une info inespérée et pour tout dire a peine croyable: les gens du pays croisent regulierement sur leur chemin une veritable bonne soeur au volant de sa 2cv CO ; Nous avons mené une enquete et aprés avoir reçu ce cliché pris l'année derniere (2010), nous ne pouvons que confirmer cette sympathique rumeur : Soeur Thérèse existe bel et bien, en chair et en os et , cerise sur le gateau, ne se deplace auprés de ses administrés qu'au volant de sa vénérable mémère de 1958 !!! Comme dans un vieux film! Mais que fait donc la gendarmerie de St Tropez ?

 

img221

 

 

 

Posté par doc83600 à 19:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 3 avril 2011

Frappe a Froid des Chassis

Ce numero de chassis se trouve frappé sur la plateforme au niveau de l'ancrage avant gauche du siege passager avant.

 

IMG_4158

 

Retrouver cette frappe ou pouvoir la dechiffrer n'est pas legalement obligatoire pour nos 2cvCO car ce sont des véhicules de plus de 30 ans ( peu importe qu’ils soient en Carte Grise Normale ou en Carte Grise de Collection) (Voir message de l'A2CF ci dessous)

Sans tite

MESSAGE DE L'A2CF:

"Concernant le contrôle technique de nos véhicules, et l’obligation (ou non) de frappe à froid du numéro d’identification du véhicule sur le châssis, une nouvelle instruction technique en date du 22/03/2011 (applicable au 01/04/2011) est venue modifier la base UTAC-OTC servant de référentiel pour les centres de contrôle technique de nos véhicules.

Pour essayer d’être clair et le plus synthétique possible, concernant uniquement les véhicules de plus de 30 ans ( peu importe qu’ils soient en Carte Grise Normale ou en Carte Grise de Collection), il n’y a désormais plus de contre-visite pour l’absence (défaut 0.2.2.3.1) ou l’illisibilité ou le contrôle impossible (défaut 0.2.2.3.2) de la frappe à froid sur le châssis.

Il n’est plus question comme cela a été parfois indiqué depuis quelque temps de produire un certificat de datation du véhicule. Seule la production de la Carte Grise (1ère  M.E.C. de + de 30 ans) suffit.

Vous pouvez consulter le nouveau texte, en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.utac-otc.com/Upload/base_doc/2948/srvf0-1_2011-F-230311.pdf

1 OBJET ET DOMAINE D’APPLICATION

La présente instruction technique a pour objet de :

- définir les prescriptions particulières relatives aux contrôles des points de la fonction Identification ;

- préciser les méthodes de contrôle.

Elle annule et remplace l’instruction technique SR/V/F0-1 indice E, à compter du 1er avril 2011.

5.1 CONTROLE DES POINTS 0.1.1. NUMERO D’IMMATRICULATION, 0.2.1. PLAQUE CONSTRUCTEUR ET 0.2.2. FRAPPE A FROID SUR LE CHASSIS

Pour la localisation des emplacements de frappe à froid et de la plaque constructeur des véhicules ayant fait l’objet d’une réception nationale ou européenne, le contrôleur peut consulter la base de données techniques OTC.

Les véhicules dont la première mise en circulation date de plus de 30 ans au jour du contrôle ne font l’objet d’aucune contre-visite au titre de l’ensemble numéro de châssis. En conséquence, les défauts 0.2.1.2.4 et 0.2.2.2.4 sont remplacés par les défauts 0.2.1.2.3 et 0.2.2.2.3 et les défauts 0.2.2.3.1 et 0.2.2.3.2 ne sont pas mentionnés pour ces véhicules.

Précisions complémentaires :

1)      D’autre part, cette nouvelle disposition ne modifie en rien la durée de validité du Contrôle technique : 2 ans pour les véhicules en Carte Grise Normale (quel que soit leur âge) et 5 ans pour les véhicules en Carte Grise de Collection.

2)      Pour les véhicules de moins de 30 ans (qui sont donc tous en Carte Grise Normale), il y a bien obligation de frappe à froid du numéro d’identification sur le châssis, sinon cela donne lieu à contre visite.


                                                                           Le secrétaire de l’A2CF, Patrick Jullien.

 

Posté par doc83600 à 12:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Le Capot Ondulé: une vieille trouvaille

Récolte des fourrages à travers les âges

 Par Jean Renaud

rrr

Posté par doc83600 à 19:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 8 avril 2011

MONACO MOTOR LEGEND II

Premiere Expo pour notre Club des CO a l'occasion du magnifique salon "Monaco Motor Legend" qui , pour sa 2eme edition, expose les clubs invités sur le port Hercule, entre la ligne droite des stands du grand prix F1 et la piscine du port. Magique !!.

Nous y etions dès hier soir pour la mise en place dans l'espace des anciennes Citroën partagé avec le club "Volant de Fer" et le club de "la Traction Universelle".

Le salon se tiendra du Vendredi 8 au Lundi 11 avril inclus et pour tout renseignements, rendez vous a l'adresse-mail suivante : http://www.monaco-motor-legend.com/accueil-monaco-motor-legend-2010.php

Le Soleil est prevu pour les 4 jours ...

Place aux photos:

JEUDI 7/4/11 AU SOIR

Voici les premieres photos prises pendant la mise en place....

DSC00018

DSC00035

DSC00045

 

 

DSC00032

DSC00036

DSC00031

VENDREDI 8/4/11

Quelques minutes avant l'ouverture au public,  notre stand en configuration provisoirement .....definitive !

 

DSCF8230

A Suivre pendant ce WE .....

Posté par doc83600 à 09:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

mardi 12 avril 2011

2cv CO: les "ex" de l'ecrivain Pierre Marie Bourdaud

L'ecrivain Pierre Marie Bourdaud (Ed. L'Harmattan)( http://tinyurl.com/67j7vy), par un heureux hasard,  nous a rejoint sur le Blog , occasion delicieuse de remonter avec lui le fil du temps au volant ....de ses "ex" . Etonnant !

Avec son autorisation, on l'ecoute :

                                                       J’AI RENDEZ-VOUS AVEC VOUS

"J'ai eu six deudeuches, dont trois ondulées. j'ai raconté leur vie. Voici la première :"



Ma première 2 cv était une vieille " grise ", achetée à un brave ouvrier agricole qui, cultivant avec elle la lenteur, ne lui avait fait aucun mal ; le pauvre, s’il lisait ce qui va suivre, du fond de sa tombe... Je l'appelai Jolly Jumper, pour me venger des élèves qui au temps de mon pionnicat m'avaient surnommé Lucky Luke – ma juvénile maigreur et mes chemises à carreaux, pas quelque talent aux armes que j'aurais pourtant aimé braquer sur eux – mais aussi parce qu’elle bondissait au démarrage, passait à grandes enjambées les ondulations routières et levait indécemment la croupe aux stops. Et glissons sur sa capacité à s’arrêter de traviole, née le jour où j’avais oublié de desserrer le frein à main, cramant les garnitures du côté gauche. Sa carrière fut brève : elle périt avec perte et fracas, surtout fracas, par une folle nuit qu'il me faut narrer.
...Je jouais à l’étudiant. Mes fréquentations bien bigarrées comptaient un anarcho-syndicaliste maître d'une 403 trafiquée et un descendant d'émigrés polonais possesseur d'une 2 cv, pour l'instant normale hormis le klaxon, chipé à un autocar, qui à chaque kreukreu vidait sa batterie en lui faisant perdre 10 kmh. Voilà-t-il pas que le premier, par curiosité, propose au second ses roues avant (Figurez-vous que la fixation est possible ! Durable ? Demandez aux cardans...) Voilà-t-il pas que nous allons en ville étonner les passants et surtout entamer le périple nocturne nous conduisant habituellement du snack-bar de la Vendée (bien, le steak-frites), au Santeuil (pied-à-bière des journalistes de La Résistance de l’Ouest) et au Café des Maraîchers (qui désaltère les lève-tôt du marché couvert du Champ de Mars et les couche-jamais de la nuit comme nous). Voilà-t-il pas que, le steak fini, nous interrompons le rite pour partir faire du rappel dans les lacets de la Jonelière, tourniquet pentu bien connu des bords de l’Erdre.
A minuit, l'heure du crime, quand l'honnête citoyen ronfle ailleurs que sur les routes, ça sera mieux pour lui, nous plaçons un vigile à chaque épingle, et roulez petits bolides ! La numéro un, ses grosses roues pètent (plus exactement : dribblent, mais comment résister à un calembour aussi bassement flatulo-couillu). Elle ne fait qu'un tour de piste, et comprend que ça suffit. La numéro deux, moi-même personnellement, vrombissant comme tout un gang de guêpes, monte une première fois à fond de seconde. Essai réussi, à transformer.
Deuxième passage, mais sur le rapport supérieur (adjectif, pour une 2cv, bien optimiste). Sage précaution, la suite le prouvera, je conduis allongé bras tendus tête jetée en arrière. Personne ne me verra, heureusement, dans cette posture d’avaleur de parapluie anglais. Ligne droite, premier virage, bout droit, deuxième virage, troisième... et bang ! Braquée à fond, ma roue avant gauche mal gonflée a offert sa jante au bitume : point d'appui, culbute, et brève rencontre éclatante avec le portail métallique d'une école primaire. Votre serviteur ne doit la vie qu'à sa position style pucelle résistant aux derniers outrages et aux baleines de parapluie : la traverse métallique avant du toit fait un angle obtus vers l'intérieur, pile face à ce qui me sert encore de crâne !
Nous retournons cette pauvre crêpe (presque aussi plate) de Jolly Jumper I. Au moment où ses roues retrouvent la terre ferme, un mystérieux bruit sec jaillit de ses entrailles blessées – voilà que je m’attendris. A la remorque, elle rejoint piteusement la Cité U sous les regards moqueurs de ceux qu’avaient agacé la veille sur le parking les tournicotons du duo des deuches. Le lendemain matin, après une visite diplomatique et efficace au directeur de l’école outragée (conducteur maladroit, oui, malhonnête, non), une inspection rapide révèle, outre l'aspect globalement chiffonné de ce qui fut une conduite intérieure prétendument hermétique, deux trous dans la boite de vitesse, comme percés à la mitraillette : différentiel explosé !
J'avais un peu exagéré, non ?

                                                    ------------------------------

Ma deuxième fut la plus folle. Achetée trois francs six sous pour ses quatre pneus en apparent bon état, elle ne valait pas davantage. Sur ailes, capot, coffre, caisse, elle arborait toutes les couleurs du nuancier de la 2 cv depuis que les casses auto existent. Elle prenait l'eau par : l'aérateur, les essuie-glaces, le compteur, la capote, le plancher avant. Vous traversiez une flaque, c'était la Piscine Molitor. Cette perméabilité me valut d'aller marier mon frère en bottes de pêche : quatre vingt kilomètres en conduisant la jambe gauche en accent circonflexe concave pour éviter le goutte-à-goutte tombant implacablement du compteur latéral au rythme mou des essuie-glace quasi-factices, bonjour la crampe ! Quand on « accélérait » la coque glissait sur la plate-forme ; quand on « freinait » elle revenait à sa rouille initiale. (Notez les guillemets pour des opérations qui, sur une 2cv, s'apparentent à des utopies stériles...). Si je crevais, il valait mieux mettre le cric sous un longeron avant que sous ladite coque, sous peine de la voir monter aux étages quand les roues restaient à bouder sur le goudron.

Un jour (un seul ?), je démarrai sans desserrer le frein à main. Deux rues plus loin, certaine odeur âcre m'informa que je venais de griller UNE garniture : j'étais donc condamné aux freinages en crabe, compensant au volant comme un barreur par gros temps. (A propos de barreur, donc de voile, avez-vous quelquefois enlevé les portes arrière et embauché des amis casse-cou, un à droite un à gauche, pour qu’ils fassent du rappel dans les virages idoines ?) Si bien qu'une fois, passant sur un cassis, ma porte avant s'ouvrit brutalement (j'avais oublié « le » tendeur, cet accessoire indispensable au maintien de la carrosserie) : je lançai un bras désespéré pour rattraper la fugueuse, je freinai à mort (ça oui !) et me retrouvai en travers du boulevard sous le regard indigné des autres automobilistes, les normaux !

Elle mourut piteusement, à six à l'heure, en se jetant sottement contre le pare-deuche d'un quinze tonnes. La traverse de chemin de fer qui défendait l’avant du camion ne fut qu'éraflée, mais ma chère vieille chose (enfin, chère...) se mit aussitôt en portefeuille : les compressions de César avaient une rivale !

                                           ------------------------------------------

Ma troisième, malgré sa couleur, je n'osai jamais l'appeler "la belle bleue". Cette vieillerie me vint d'un saint homme de Dieu, le brave et austère vicaire de ma paroisse, qui connaissait certainement plus ses cantiques que la mécanique. Bosses, éraflures, raccords de peinture approximatifs sur un fond général aussi délavé que les yeux d’un alcoolo en phase terminale, elle présentait tous les signes extérieurs de la pauvreté. Et je ne parle pas des signes intérieurs : outre l’inévitable plancher à troutrous, la capote fendillée, les sièges affaissés, le moteur était rincé, et pas à l'eau bénite. Le garagiste à qui j'essayai timidement de confier ses entrailles fumantes d'huile trop vite brûlée déclina l'invitation et me suggéra, pour apprendre par moi-même, d'opérer en solo. Sur le coup, je le remerciai d'épargner mon maigre portefeuille ; maintenant, je pense qu'il avait vraiment d'autres bielles à fouetter, et nettement plus argentées ! C'est là que j'appris à me bagarrer avec les écrous de 17, les gougeons de cylindres, le capotage du ventilateur et autres pièges à débutant. Le moteur était remis à neuf, j'avais tout bien remonté, je partis radieux... et je fis UN kilomètre qui s'acheva dans une fumée prometteuse : j'avais oublié de croiser les segments, et les cylindres étaient rayés en losange comme un sac à main de Mademoiselle Coco Chanel !

C'est avec elle que j'appris quelques plaisanteries dont je rougis encore (euh... non : je ris !). Rouler assis à la place du mort et conduire d'un bras habilement baissé : il faut l'avoir long et les pieds aussi. Demander à votre voisin de tenir le volant de même, et vous laisser doubler par un quidam dont vous reluquez ostensiblement la légitime (ou supposée telle...) en vous accoudant des deux bras à la portière. Pire encore, conduire tête baissée, en regardant par la trappe d'aération. Que d'apoplexies ai-je dû déclencher dans ces remakes de l'Homme Invisible, puisse Saint Citroën me les pardonner !

Un bon souvenir : cette semaine d'été torride où je roulai capote totalement enlevée jour et nuit. Rouler tous phares éteints sur une route de campagne par un ciel de pleine lune, quel plaisir ! Un autre, moins drôle : nous voulions, ce mardi-gras là, faire des crêpes à la bière ( !) et j'étais chargé de convoyer la jatte de pâte. Bien sûr, il y avait eu un arrêt brusque, tout avait valdingué, et l'odeur infecte que l'ecclésiastique véhicule garda religieusement pendant des semaines, je l'ai encore dans le nez !

Auteur : PMB

Posté par doc83600 à 23:14 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 17 avril 2011

CITROLEVENS 2011: Contrat rempli !

Tres beau temps pour cette 9eme edition du "Citrolevens" et succés incontestable pour cette rencontre classique des Citroën de la Côte d'Azur.  Organisé chaque année par le club du Volant de Fer sur le grand pré des cavaliers a Levens, au dessus de Nice, ce Meeting est un vaste rassemblement de plusieurs centaines de voitures de la marque au double chevrons ,  toutes les anciennes Citroën depuis le debut de production jusqu'aux années 80: Les antiques , les tractions, 2cv CO et plus recentes, les Ami 6 et 8, les DS et SM....

C'est egalement un espace d'achats  (bourse aux pieces), de jeux (demonstrations, orchestre), de promotion des clubs autos locaux (dont le Club des CO)  et de restauration avec stands fast food et , bien sûr,la célèbre "Socca" nicoise offerte a tous les participants.

En route pour Levens...(Photos Thierry Dubois)

P1100079

 

Dès le portail, l'accueil de Roger, egalement Tresorier du club des CO, "rassure"  (Photos Doc)

DSC00016

DSC00014

Pas de temps a perdre : il n'y a que trois Radioën a vendre......

DSC00022

Le H fait partie de la fête(sans abuser, attention)

DSC00018

et la Socca est deja prête à être servie

DSC00045

DSC00047

Et , pendant ce temps,ca s'agite au club des CO

DSC00041

DSC00028

DSC00024

DSC00074

Succes d'affluence: Pas de siege pour tout le monde !

DSC00075

Si la Musique est bonne....

DSC00072

 

Merci Jean Claude , Roger, Michel, Claude et les autres organisateurs benevoles: c'etait PARFAIT, Merci et a l'An que ven !

 

Posté par doc83600 à 21:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 21 avril 2011

BATTERIE

IMG_3008

TPV

Le porte- batterie, amovible, est vissé au tableau moteur côté G; En l'enlevant, on a accès au coffre de bac et aux branchements électriques du tableau de bord ainsi qu'aux boutons poussoirs de Démarreur et de Starter.

 A/ Coffre de Bac :

Il en a existé deux modèles:

-De 49 à sept 54: coffre de bac à 6 vis  

63972420_p

 

 

- A partir de oct 54 : coffre de Bac à 4 vis 

DSC07152_2

B/ Le Bac  a batterie

-De 49 a septembre 54: Premier modèle a mecanisme de retenue frontal en fer à U et tirants lateraux plats et soudés  .

 

DSC00014

NB: , la barrette de serrage ,ici en bois, est d'origine en feutre (210mm)

DSC00008

 

-A partir d'octobre 54: Deuxième modèle a mecanisme de retenue en cornière prenant sur l'angle supérieur de la batterie et à tirants latéraux en fer rond filetés. 

batterie - Version 2

Couleur d'origine (revetement zinc)

Photo1206

-On remarquera l'existence d'une triple protection d'usine contre l'oydation toujours possible avec la proximité d'une batterie:

       -revêtement type etamage ou zingage du bac. Non peint.

       -presence d'un "carré" de goudron peint couleur caisse a l'interieur du capot en vis a vis de la batterie.

DSC00079

  -protection de la gaine en feutre de conduit d'air niveau angle droit de la batterie (mai 59)

71333791_p

 

C/ La BATTERIE

 La 2cv  fut d'abord prevue et d'ailleurs proposée au Salon 48 sans batterie (démarrage par lanceur mecanique avec poignée a la droite du frein a main)

63966307_p

A .Demetz "La Citroën 2cv de mon père" ,ed ETAI.

84414697_p

"Science et Vie-1949"

65747012_p

"Magazine 2cv & dérivés N°1"

 Mais une Batterie 6V sera bien au rendez vous au salon 1949 dans la version client.

-C'est une Batterie 6 Volts, 60 Ampères.Heure

-Borne Négative a la Masse (vis avant droite de support de levier de commande de BV)

§,u

 

-Dimensions:170mm/ 175mm/ 222mm

-Les 4 Marques montées d'origine:

bh

TUDOR

tem2

TEM (Ducellier)

Sans ptitre

FULMEN

DSC00004

DININ

 

NB: On peut encore facilement aujourd'hui équiper sa 2cv CO d'une batterie 6V  :

-Soit avec la marque d'origine:

    60676715

Fulmen

 

  DSC00030

Tudor

 

-Soit refabriquée comme à l'origine:

 

oi

 

 

Posté par doc83600 à 22:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :