dimanche 29 novembre 2015

l'AZU 1961 de Christophe

Nous avons reçu de notre Ami Christophe d'excellentes nouvelles; Cet infatiguable chasseur de 2cv CO en peril ( voir un precedent article ICI) a quelques mots a nous dire

"Après l’AZ, j’ai refait une 2CV6 Club avec laquelle il est plus facile de s’insérer dans la circulation (surtout avec un 652cc de LNA !). Bon, et puis début février j’ai acheté une 2CV6 spécial vert Jade de 1980… 85.000km, 1ère main et un prix qu’on ne peut refuser vu l’état !  Et bien non content de cela, samedi j’ai été récupérer une AZU « CO » à Marseille.

Mise à prix sur le Boncoin le 1er avril à un prix ridicule, j’avais d’abord pensé à une farce ! Ensuite, travaillant sur Marseille, j’ai quand même téléphoné et suis allé la voir mardi midi.

Photo 032

Cette 2CV a été fabriquée au dernier trimestre de 1960 (PC 21 J 60, donc du 21 octobre 1960), et son numéro de série est 643.0XX.

107780691

IMG_1040

C’est donc une fourgonnette année modèle 61, encore équipée de sa bobine en caoutchouc qui disparaitra au mois de novembre et dont les jantes en 380 sont peintes en AC 136 (gris rosé), nouvelle teinte adoptée en septembre.

Photo 012

Immatriculée le 10 novembre 1960, elle porte toujours son numéro d’origine, 7411 BN 13. Elle sommeille depuis 20 ans dans un garage à attendre que ça se passe…Et le locataire du garage doit vider les lieux. Par contre, suite à un choc avant, le châssis est mort. Les ailes avant ont été changées et sont plus anciennes puisque marquées ME 20 G4, donc 20 juillet 1954 !  Elle retrouvera un de ces jours son lustre d’antan, mais peut-être pas en gris AC132.

Photo 013

Photo 026Le fameux AC110 qu'il faudra reconstituer

Photo 029

photo42Samedi, elle était à la maison.

 

 19 Janvier 2015

Voici venu le temps de donner quelques nouvelles de mon AZU. Après un an et demi d’attente, elle s’est envolée pour une cure de jouvence. Et j’ai fait une très belle rencontre, celle de trois passionnés, de trois adeptes du travail bien fait, du travail parfait. J’ai vu certaines de leurs réalisations et le résultat est à couper le souffle. En plus de cela, le contact humain est passé de suite car nous sommes sur la même longueur d’onde. Au départ, il n’était question que de s’occuper du châssis. Le miens étant cassé, ils en avaient un restaurable. C’est en me rendant chez eux pour voir le dit châssis que j’ai pu admirer une partie de leur flotte de véhicules restaurés. Du coup, l’idée est venue spontanément : s’ils peuvent me restaurer ce châssis, pourquoi ne pas leur confier l’ensemble de la fourgonnette ? En dehors du fait je n’avais pas prévu d’attaquer les travaux de restauration avant mi-2015, voire 2016, parfois, il faut savoir prendre les bonnes décisions même si le timing n’est pas vraiment respecté. La vénérable AZU a donc pris le chemin de l’atelier. A l’heure actuelle, le moteur a été remis en route pour tester les éléments mécaniques et le test fut concluant. Le moteur a donc été déposé et sera entièrement démonté par la suite. En cas de besoin, j’avais eu l’opportunité d’acheter un ensemble moteur-boite d’AZU identique qui pourra servir de don d’organes. Il a déjà servi à fournir le démarreur qui n’était pas du bon modèle. De même, j’ai eu l’occasion de me procurer diverses pièces neuves d’origine qui serviront à la restauration (carter de ventilation, grille de protection, paraboles de phare, feux arrière et diverses bricoles). Un carburateur spécifique au modèle, soit un Solex 26 IBC (sans frein de ralenti) manquant sur les deux moteurs (!!!) a été trouvé grâce à un site bien connu de petites annonces et a été remis en état par un de mes amis spécialiste de cet accessoire. J’ai également réussi à me procurer les trois jantes à voile plein qui manquaient lors de l’achat. Il ne manque pratiquement aucune pièce en dehors du fameux rétroviseur d’aile spécifique ainsi que des joncs de pare-chocs en aluminium que je vais refabriquer selon la méthode enseignée par Michel, propriétaire de l’AZU « Yacco » bien connue des deuchistes. Le châssis prévu pour la greffe est prêt. Il a tout de même fallu changer la quasi-totalité de la tôle supérieure, un morceau de la tôle inférieure, redresser un brancard arrière et trouver une plaque sous moteur pour remplacer celle manquante.

 

IMG_0132

IMG_0133

IMG_0135

Elle a "bossé" dur....

IMG_0191

Et Hop !...Direction l'etape restauration

IMG_0192

IMG_0193

IMG_0208

Remise en etat du chassis

IMG_0321

Il a été traité comme il se doit et a été peint au dinitrol puis en noir, bien évidemment, avec éventuellement un léger passage de gris AC 132 sur les intérieurs de brancard avant ainsi que sur la tôle supérieure. Le faisceau électrique sera quant à lui réalisé à l’identique par mon frère. Il avait déjà refait à la perfection celui de mon AZ. A suivre pour la suite des travaux.

DSC00019

 

NOV 2015

Depuis les travaux ont progressé et actuellement le chassis est terminé et bientôt sur ses 4 roues.

IMG_0170

IMG_0173

IMG_0174

DSC00016

DSC00017

DSC00027

DSC00053

DSC00015

DSC00027

DSC00030

IMG_0296

Il tourne !!

DSC00037

Le moteur reconditionné tourne parfaitement

IMG_0331

Sur ses roues, enfin !

IMG_0337

IMG_0265

Au tour de la caisse a present

DSC00017

Restauration de la caisse sur chassis "d'atelier"

DSC00037

Les rambardes: un des points faibles de la 2cv fourgonnette..

IMG_0326

Le bandeau arrière: on y va franchement!

DSC00027

DSC00030

 

IMG_0386

IMG_0388

IMG_0389

Il a meilleure allure, non?

IMG_0390

Les dessous de la demoiselle

IMG_0398

IMG_0400

IMG_0442

IMG_0506_2

Le nuancier au secours de la recherche de teinte d'origine

IMG_0512_2

Poncage à quatre mains et 2 cales

IMG_0514_2

IMG_0521

IMG_0524

Immobilisation des ailes sur bâti pour remise en forme

IMG_0525

IMG_0527

109643163

Christophe en pleine seance contemplative

 

IMG_0535

Pour l'instant ca va!

IMG_0543

Le fameux AC110

IMG_0544

Marquage d'origine conservé tel quel

IMG_0545

Respect du schema d'origine

IMG_0546

Remise aux normes du capot.

IMG_0578

IMG_0572

IMG_0599

IMG_0601

Le faisceau prêt à être monté.

IMG_0605

 

 

 

IMG_0611

IMG_0634

IMG_0613

La pose du faisceau: un grand moment de patience ..

IMG_0621

IMG_0622

IMG_0626

IMG_0623

 

IMG_0720

IMG_0717

 IMG_1043

IMG_0721

IMG_0729

IMG_0730

IMG_0731

IMG_0738

 

IMG_0836

IMG_0911_2

IMG_0898_2

IMG_0900_2

IMG_0901_2

IMG_0922

IMG_0923

IMG_0925

IMG_0927

IMG_1041

IMG_0953_2

IMG_0956_2

Prête pour sa première sortie: Le Retro Auto Festival de Frejus ce WE

IMG_0950

IMG_0951_2

IMG_0952_2

IMG_0980

 

 

  • 10 juin 2016: La petite camionnette est maintenant restaurée et "baptisée". Nous laissons a son heureux proprietaire le soin de conclure cette presentation.

Il est maintenant temps de passer à l’écrit afin de commenter toutes ces belles images ! Tout d’abord, il faut rendre à César ce qui appartient à André : Cette restauration est son œuvre, œuvre entièrement associée à son frère Lucien tant les 2 frères sont les 2 mêmes mains d’une telle réussite. Ils ont à leur actif des dizaines de réalisations toutes aussi époustouflantes les unes que les autres et des décennies d’indéfectible complicité. En un mot comme en cent, ce sont des personnes exceptionnelles, autant pour le résultat obtenu que pour leur humanité, leur gentillesse et l’amour d’un travail parfait. Et dans le cas de cette AZU, la perfection est un mot faible en regard de l’investissement qu’ils ont mis à la réalisation et l’aboutissement de ce projet pourtant plein d’imprévus et non exempt de soucis. Cette AZU n’était qu’une semi épave attendant depuis 20 ans que son sort soit réglé. Châssis brisé, elle patientait sous la poussière que ses différents propriétaires veuillent bien lui assurer un avenir quelconque. Ferraille / remise en route / ferraille / attente / attente… Et puis, par un curieux hasard relaté au tout début de cet article, elle est arrivée précipitamment chez moi où elle a repris son activité favorite : l’attente. Avec des projets fraichement concrétisés et bien d’autres priorités, elle était là, à l’abri, à me regarder tous les jours. Et j’en étais heureux car l’AZU mythique, sauvable, désirable était là. Il faut faire ici un aparté et par la même occasion une autocritique : je ne supporte pas les 2CV moches. Une 2CV moche, c’est une pauvre voiture qui a subi, non pas les naufrages du temps, mais la goujaterie de leurs anciens propriétaires. Une belle patine d’origine m’aurait séduite, une peinture bleu, mal faite, très peu. Impossible à retirer. Elle devait donc être repeinte, ce qui impliquait un sérieux travail de carrosserie, incompatible avec mes compétences et mon porte- monnaie. Et puis, de nouveau, les hasards de la vie ont fait que… André et Lucien sont arrivés. Si je dois avouer aujourd’hui une certaine inquiétude lors du départ intempestif de l’AZU vers son lieu de résurrection, j’étais loin d’imaginer le résultat final. Même dans un rêve, ce n’est pas possible. Et croyez-moi, en matière de 2CV remise à neuf, je crois que je m’y connais un peu ! Parce qu’avant d’être neuve, cette AZU a bien plus que cela. Elle a une âme ! Une âme qui lui a été insufflée par André et Lucien. Cette AZU ne m’appartient plus, elle est la leur avant tout et le jour où elle viendra rejoindre sa sœur AZ dans le garage familial, elle restera à jamais « la fourgonnette d’André » ! Ils s’y sont investis plus que de raison et le résultat est déraisonnable. Mais qu’importe, car je crois que malgré les centaines d’heures de travail, de doute, de remise en question, de soucis et de contretemps, à la fin, il ne reste que le bonheur du résultat obtenu. Ce n’est pas une voiture, c’est une œuvre d’art. Elle sera aussi la fourgonnette de l’amitié, car si André et Lucien sont les maitres d’œuvre de cette aventure, devant la qualité de ce travail un certain nombre d’amis ont eu aussi participés en me procurant les pièces rares manquantes de ce puzzle. Je remercie tout particulièrement Jean-Michel, Fabien, Michel et bien sûr Pierre sans qui cette AZU serait toujours à attendre. Je crois qu’après cette expérience, s’achève pour moi le cycle des restaurations. Pourquoi ? Et bien, parce que je crois que ce projet est un aboutissement, qu’aucun autre ne pourra l’égaler car insuffler une âme à cette petite fourgonnette est le plus beau ressenti de toutes mes années d’amoureux des 2CV.

Encore merci à André et Lucien.

Christophe

 Dernier galop d'essai avant Livraison.

IMG_1018

IMG_1020

 

IMG_1024

 

IMG_1026

 

IMG_1027

 

 26/8/2016

Hier, j'ai effectué la première sortie de mon AZU. Bien sûr, je ne suis pas très rapide puisqu'elle est arrivée à la maison plus d'un mois plus tôt... et j'ai donc pris la route pour... la pompe à essence car le réservoir était vide.  Une fois l'AZU rassasiée, le ralenti réglé pour ne plus caler à tous les carrefours, j'ai pu effectuer mes 50 premiers kilomètres, alternant grande route, petits chemins et même chemins de terre poussiéreux !  L'AZU est très agréable à conduire, plus que ce que je l'appréhendais. Les mouvements de caisse sont bien sûr particuliers et font un drôle d'effet au premier virage. Ils doivent être atténués par une monte en 135, ce qui n'est pas le cas de mienne, équipée en 125 pour cause de grosse difficulté à trouver des 135/380 X. Je les changerai un jour…Par contre, je la trouve silencieuse et même à 75 le caisson ne résonne pas beaucoup. Malgré les 34° extérieur, je n'ai pas cuit non plus.

Bref, je suis heureux !

IMG_9839_DxO

IMG_9846_DxO

IMG_9848_DxO

IMG_9855_DxO

IMG_9858_DxO

IMG_9860_DxO

IMG_9864_DxO

IMG_9870_DxO

IMG_9878_DxO

IMG_9885_DxO

 

 5 Octobre 2016

 

Bonsoir

Voici quelques nouvelles de la petite vadrouille qui se déroulait entre la Nièvre et l’Allier. Nous sommes partis, Fabien et moi, avec la voiture et le plateau de Fabien et mon AZU juchée dessus ! 6 heures de route tout de même, un peu fatigant. Nous avons reçu bon accueil et l’AZU faisait bonne figure au milieu d’une vingtaine de 2CV, toutes des CO ! Compliments et félicitations ont été de rigueur comme tu dois t’en douter. André aurait été heureux d’entendre les commentaires. Nous avons passé un excellent moment et je songe à acheter un plateau pour pouvoir me déplacer plus à mon aise. J’espère vous revoir très bientôt

Christophe

IMG_9945

 

Fab

 

IMG_0038_DxO

IMG_0003_DxO

IMG_0013_DxO

IMG_0020_DxO

IMG_0103_DxO

IMG_0094_DxO

IMG_0096_DxO

IMG_0099_DxO

IMG_9963_DxO

Dans la série des petits détails, sont revenus de traitement ces jolis
écrous. Un pas de plus vers l'origine !

IMG_5878

IMG_5884

IMG_5886

IMG_5887

IMG_5888

Posté par doc83600 à 18:16 - - Commentaires [9] - Permalien [#]