Photo1579

 

94137602

 

94137620

Nous avons rencontré Jean Paul et Marie Hélène à Grasse  (où ils resident) a l'occasion de la "Route d'Or" 2014 .On est donc de la même ville sans s'être jamais croisés et pourtant : On ne peut passer a côté de son AZ 56 sans la remarquer !

D'abord pour son tres bel etat de conservation avec , pour toute restauration, un simple voile de AC 132 de "rafraichissement : Mais surtout pour son ensemble "malle arriere -toit" bien particulier .

Photo1574

 

Photo1569

 

En fait cette CO fut achetée neuve à Levallois Perret par le grand père de Marie Helène et gardée depuis dans le garage familial....à Levallois-Perret !! C'est donc bien une 2cv de Famille dont l'ensemble malle & toit est l'oeuvre d'un accessoiriste d'epoque  :MAD

78

 

Photo1566

 

Il s'agit en fait d'un toit particulier ; non pas decouvrable par tole coulissante avec 2 gouttières comme d'autres modèles MAD mais d'un toit mixte, 3/4 metal a l'arriere et 1/4 textile a l'avant pour pouvoir aussi profiter du soleil, l'été venu.

Photo1577

 

Photo1567

 

Photo1568

 

La porte de malle est du même manufacturier: MAD et les feux sont des Pecazaux & Kreutler ; Il faudra par contre , et c'est difficile, trouver un feu de plaque rouge et non gris !

Photo1581

 

A l'interieur on retrouve naturellement les garnitures de sieges a elastiques couleur ecossais d'origine (ici en version "vert et gris")et les garnitures de portieres "pied de poule . A noter les  poches porte cartes rajoutées dans le même textile (non d'origine mais tres pratiques)

Photo1575

 

Photo1576

 

Le tableau de bord est parfaitement conservé dans son etat d'origine (platine a oreilles avec commande clignos à G et feux de position à D , molettes gris foncé, boule de BV noire)

Photo1578

DSC00031

 

Compartiment moteur dans son etat "jus" d'origine exception faite pour la bobine caoutchouc qui a du "claquer" prematurément pour laisser place à un modèle bakelite qui n'existait pas encore à l'epoque. Regulateur SNA ED2 conforme (sorti en sept 55)

Photo1573

DSC00026

 

DSC00028

 

 

Photo1570


 Et , pour terminer en beauté, la Belle Histoire de cette AZ1956 qui nous est contée par Marie Hélène:

 LA ROCHEBLONDAISE: Ma vie de 2cvAZ de 1956 à nos jours

Je suis sortie de l’usine de Levallois Perret en 1956, la peinture ayant été faite en juillet de cette année là.

Mon propriétaire Gérard qui habitait et travaillait à Levallois Perret fit ajouter, avant ma sortie, une malle arrière modèle MDA afin d’avoir plus de place dans le coffre et je suis donc sortie d’usine en 1/3 toile et le reste capote en dur.. J’ai été la seule voiture de sa vie.

Comme ils n’avaient pas de garage en ville j’ai emmené Gérard et sa femme Suzanne dans leur maison familiale Berrichonne, pays des mille étangs.

Les premières années je roulais entre 8 et 15 jours par an lors des vacances des propriétaires (ils avaient peu de congés payés dans ces années là) Tout le reste de l’année j’étais dans un garage bien clos avec un, voir plusieurs, plaids dedans (donc sièges d’origine) et des couvertures sur ma carrosserie. Les roues étaient déposées et ma caisse reposait sur des chandelles pour protéger mes amortisseurs. Mes activités se réduisaient surtout à aller au marché du samedi à 20 km de là, et se promener dans la Brenne.

Les petites filles de Gérard ont bien profité des retours de marché car elles pouvaient « plonger » dans mon coffre afin de déguster, en cachette, les cerises, pêches, fromages et ,à l’arrivée, Suzanne n’était pas contente mais c’étaient ses petites chéries !!!!! Elles ont même voyagé dans le coffre.

A partir des années 1970 je ne roulais plus car Gérard et sa femme passaient tout l’été dans la maison et là les déplacements étaient plus nombreux. Nous avons été aussi dans le Val de Loire proche afin de visiter les châteaux.

Les petites filles ont appris à conduire en 1965-1966 avec moi en faisant des kms « départ 1ère, seconde, arrêt » Que de rigolades car je sautais beaucoup, mais grâce a moi la cadette a failli faire des rallyes car elle aimait conduire.

Gérard m’a conduit jusqu’à ses 80 ans soit jusqu’en 1968. Suzanne n’a jamais conduit mais elle était le « GPS » avant l’heure car elle indiquait toujours à son mari le chemin et surtout lui signalait les panneaux de direction. Tout en regardant devant, elle surveillait avec son petit rétro intérieur l’arrière ou les voitures qui allaient doubler : « Gérard attention tu vas trop vite, Gérard met ton clignotant pour tourner, Gérard pense aux paniers dans le coffre …. »

Ensuite avec Madeleine sa fille j’ai roulé plus souvent car ayant plus d’activités locales je faisais souvent les allés et retour à la ville du Blanc. Mais pour elle j’étais simplement un moyen de locomotion et ma carrosserie a eu quelques déboires (Madeleine n’était pas amoureuse de ses ailes). Je suis remontée sur Levallois Perret afin de dépanner M-H et JP les petits enfants car ils étaient en attente d’une nouvelle voiture. La route fut joyeuse MH aimant me conduire malgré les voitures qui nous dépassaient et ma petite vitesse. Je me souviens de moments épiques avec M-H car plusieurs fois en allant travailler la porte avant s’est ouverte, et tout en continuant son chemin elle refermait cette porte.

Durant les années 1986-1990, les arrières petits enfants (4) de Gérard ont eu aussi tenus leur premier volant avec moi durant leurs vacances berrichonnes. 

Ne sachant que faire de moi après son décès, Madeleine pensa me léguer au Musée de voitures de Vatan dans le Cher. Mais c’était sans compter sur sa fille cadette et son époux, qui ne voulait pas que cette voiture sorte de la famille. Donc je suis restée dans le Berry, dans mon garage et j’ai roulé avec Madeleine puis Yves son époux jusqu’en 2000. En 2002 la maison familiale fut vendue et j’ai repris la route avec mes nouveaux et actuels propriétaires M-H et JP qui eux aussi demeuraient à Levallois Perret.

A partir de cette période et jusqu’à leur retraite en 2008 j’ai fait partie du 2CV Club 92 d’Antony avec qui nous avons fait balades, barbecues, rallyes, visites de châteaux et autres lieux historiques.

Participations : J’ai baladé des touristes étrangers en intégrant occasionnellement la société -Quatre Roues sous un Parapluie (j’étais la doyenne). Lors de ces visites et durant les déplacements parisiens avec JP et MH je prenais du plaisir en voyant le visage des gens s’illuminer et surtout rappeler des souvenirs aux jeunes et moins jeunes. Si la police m’arrêtait c’était simplement pour me voir de plus près surtout lors de mes stationnements sur les Champs Elysées ou près de la Tour Eiffel. Je fais partie des albums de nombreux touristes européens et asiatiques.

En septembre 2003 publicité pour télévision et journaux avec Norev -Hachette lors de la création des modèles réduits « Collection 2cv Citroën » dont la 2cv 1956 malle bombée était le 1er numéro.

En avril 2005 à l’occasion du championnat de France de démontage et remontage de 2cv j’ai été exposée avec 6 copines à Saint Michel sur Orge (91).

En Octobre 2007 j’étais présente pour l’inauguration de la plaque « Si Javel m’était conté » à Paris 15ém en présence d’André Lalanne et de Anne Hidalgo .

En Mars 2006 Le Monde 2 a fait un article sur « la 2cv Mythe roulant » pour lequel mes propriétaires ont été interviewés avec d’autres passionnés.

Ma vie au soleil de la côte d’Azur a commencé en mars 2008 . J’ai pris le train pour la région de Grasse où je demeure dorénavant. Depuis Février 2014 je fais partie du « Club des Capots ondulés » où j’ai eu un accueil chaleureux. La 5ém génération (de 3 à 12 ans) apprécie déjà mon look. Le petit dernier N. est déjà attaché à mon odeur particulière et peut rester des heures sur mes sièges et au volant quand son grand père bricole à côté .

Felicitations à Marie Hélène et Jean Paul:Vous êtes les Bienvenus au Club des 2cv CO