Recu le 28/Novembre ce mail de Pierre Yves qui nous presente longuement sa belle 2cv CO :

2010-12-31 15

"Tout d'abord, un grand bravo pour le superbe boulot effectué sur le blog des 2CV CO. Ce blog est pratique a consulter, extrêmement bien documenté et un vrai plaisir pour les yeux.

Je me permet de vous parler un peu de moi et de vous présenter ma 2CV. J'ai 29 ans et toujours roulé en 2CV (une entorse cependant : feu mon Ami 6 de 1965). J'ai acheté ma 2CV CO en août 2009. Pourquoi ? Parce que depuis que je suis gamin, j'en rêve et ma 2CV 6 Club de l'époque ne correspondait plus à mes attentes (on devient exigeant plus le temps passe). Je me suis donc mis à la recherche d'une CO. Mon budget (amassé pendant plus de 2 ans à la sueur de mon front) était de 5000€. Mon objectif était de trouver une AZ (ou une A, mais je ne me faisais pas trop d'illusions) avec 3 médaillons, donc forcément CO. Au hasard de mes pérégrinations, j'ai découvert une AZLP de 1960 pas très loin de chez moi à un prix intéressant. La voiture avait son CT en règle et semblait entièrement d'origine. Après avoir pris RV avec le propriétaire, j'ai donc rendu visite à la belle. Quand j'ai vu la 2CV tourner au coin de la rue et s'avancer vers moi, des images d'enfant fasciné par les portes suicides, par cet avant avachi et par la beauté de ce capot en tôle ondulée m'ont fait presque défaillir. Il me fallait cette voiture !!! J'ai du réprimer mes ardeurs de jeune loup pour ausculter ce véhicule dans ses moindres recoins. Bilan : c'est une 2CV AZLP du 2 mars 1960, Bleu Glacier AC606, peinture Astral, véhicule sain, à peine 70000 km, moteur tourne rond, pas trop de frais à prévoir mais surtout, un jus magnifique !!!

IMG_0438[1]

Tout ce dont je rêvais. J'ai laissé passer deux jours et j'ai appelé le vendeur pour l'informer que je lui achetais son auto. Pour la petite histoire, c'était la voiture de sa grand-mère, qui habitait sur Paris. Cette dernière étant décédée, il a récupéré la voiture, l'a remise en route et a roulé 2 mois avec pour finalement la mettre en vente car elle n'était pas conforme à ce qu'il recherchait (lui aussi). J'ai retrouvé, sous la peinture des plaques actuelles, l'immatriculation d'origine en "75". Les premiers kilomètres à son volant ont été une vraie révélation : un kif absolu ! Une bonne révision fut nécessaire : vidange, graissage, allumage, ligne d'échappement. J'ai pas mal roulé avec à l'époque car j'étais encore étudiant à l'Université de Caen et je faisais la route Cherbourg-Caen (120 km) tous les weekends, en plus de tous les déplacements quotidiens. Je n'ai pas souvenir d'avoir eu de problèmes à cet époque C'est ensuite que j'ai compris qu'une 2CV CO méritait une attention constante. J'ai eu de gros soucis de dynamo que j'ai eu du mal à résoudre (j'ai malgré tout été à la rencontre de Giel avec ma CO qui ne chargeait pas mais j'ai du rentrer avant la nuit, si je mettais mes phares, la voiture se coupait). Ensuite, le roulement d'arbre primaire de boite de vitesse a explosé. Toutes les billes du roulement sont tombées dans le différentiel et ont tout détruit. A l'époque, je vivais en Belgique et ma 2CV était en Normandie, pas commode pour effectuer les réparations. Sam Clukkers, un ami rencontré là-bas, m'a gentiment fourni une BV et ma 2CV est repartie. Merci Sam !! Novembre 2011 : en allant chercher ma petite amie au travail de nuit sous une pluie battante, une jeune conductrice qui ne m'avait pas vu m'embouti sur un rond point. Le choc est léger mais les dégâts importants : tout le côté droit est abîmé (portes, bas de caisse, pied milieu). L'expert a classé la 2CV comme réparable, elle sera donc remise en état mais la recherche des pièces détachées pour la refaire a été une quête du Saint Graal ! En août 2012, ma petite amie est partie faire ses études dans le Sud, près de Pau.

29185_395609363398_784158398_4049060_991077_n[1]

Nous avons décidé,elle et moi de descendre nos autos en 2 fois. Ma petite amie possède une Ami 6 de 1962, ce sera la première à faire le voyage. Le drame a commencé quand l'Ami 6 a coulé une bielle à mi-chemin ... Génial ! 2 jours plus tard, à 80 km de notre point de départ, la BV de ma 2CV a rendu l'âme dans un horrible bruit de crécelle. De plus, les pâles du ventilateur se sont dessoudées et ont abîmé le couloir d'air ... Ecoeuré, je l'ai ramenée à Cherbourg où je l'ai remisée au garage pendant plus d'un an, sans y toucher autrement qu'avec les yeux. Le temps est passé, et avec lui, son cortège de surprises. En effet, en mars 2013, j'ai pu réaliser un autre de mes rêves : devenir mécanicien ! Et pas n'importe où : dans un garage spécialisé en 2CV et Méhari. Enfin, surtout Méhari, à Arcachon, ça court les rues. La semaine dernière, j'ai sauté sur l'occasion : j'ai ramené ma 2CV sur plateau avec l'aide de mon pote Patrick Laurent (Responsable technique du Méhari Club de France) de Normandie en Gironde.

IMG_0407[1]

En échange de quoi, j'offre à Patrick l'ancienne Acadiane blanche du garage où je travaille pour qu'il se construise sa 'Reise Ente' (une Acadiane Camping-car). Depuis une semaine, ma 2CV CO est entourée de ses petites filles en plastique et profite de mes pauses pour que je lui démonte une porte, une roue, un roulement, etc ...

IMGP3308

IMG_0430[1]

Beaucoup de travail m'attend avant de lui faire reprendre la route sereinement : Freins AV, roulements de roue, 4 pneus (adieu mes jolis Michelin Pilote complètement cuits), lui trouver une porte AVD Bleu Glacier dans son jus, sortir le moteur et la BV pour réfection totale, passer de l'antirouille un peu partout, graisser, brosser, lustrer..

IMG_0412[1]

... J'en oublie mais je ne veux rien laisser au hasard alors, je prend mon temps. J'espère ne pas vous avoir ennuyé avec cette histoire. Vous trouverez ci-joint quelques photos de ma 2CV (j'en ai hélas beaucoup perdues, les clichés étant souvent stockés sur des supports type téléphone portable ou PC, des choses qui grillent et qui vous font perdre pas mal de choses). Si vous passez par Arcachon, arrêtez vous dans mon garage pour me saluer : Fred et moi-même seront heureux de vous accueillir chez Pyla Méhari (mais surtout moi, pour causer un peu 2CV CO) !